J'AIME LES VILLES PORTUAIRES. Celles des romans de Jean Genet, où des marins en plein cabotage libèrent leur imaginaire et leur désir ; celles de mon enfance, avec le souvenir entêtant des mâts qui crissent. Sans compter celles d'Irlande. 

Je suis allée le temps d'un week-end plutôt ensoleillé à Waterford (Sud-Est). Comme m'a dit ma conductrice, c'est "la première ville d'Irlande" : c'est à dire la première où les vikings on posé le pied. Waterford n'est pas exactement au bord de la mer, mais toute proche de la Manche. Elle est posée sur un affluent, "Le Suir". Mais Waterford est plus des données géographiques : c'est une ville phare du street-art. On peut savourer des immenses fresques dans ses moindres recoins.

J'ai plusieurs façons de découvrir une ville ; la première étant de me perdre en elle, ce qui très aléatoire, mais souvent une bonne manière de rencontrer des gens. La deuxième, un peu hasardeuse, en furetant à la recherche de choses belles à regarder. J'ai choisi cette option pour Waterford. Et je n'ai pas été déçue ! 

J'aime cette façon d'incruster l'art à la ville, comme si on la rendait moins anonyme. C'est un langage à part, qui s'introduit dans le tissu urbain et dans le quotidien.

J'ai donc essayé dans mes photos de rendre cette impression que l'art s'immisce. Il y a parfois des éléments moches qui font irruption dans le cadre (barrières, fils électriques, voitures...). Mais les enlever, ç'aurait été renoncer à l'urbanité qui imprègne les fresques. Elle leur donne un sens. Elle crée une situation, une histoire. D'ailleurs, si ces fresques étaient dans un musée, ce ne serait plus le même langage.

Qu'elles soient engagées, belles, où mystérieuses, c'est une joie de les découvrir, par surprise. Je pense même que j'en ai raté de nombreuses !

Bref : je vous conseille le détour, même si Waterford est relativement loin de tout ( et au bout de toutes les lignes de bus). Pour les amoureux des villes, vous ne serez pas déçus, tant par l'atmosphère qui y règne ( de "city" c'est à dire de grosse ville) que par la richesse culturelle de cet ancien gros port marchand.

 

Waterford (qui donne son nom au comté)

Retour à l'accueil