C'EST LA FIN d'une longue trêve estivale ; après avoir bien ébroué son plumage au soleil,  Fibrilles se pose enfin.

Seront égrainés au fil des jours prochains plusieurs articles :  un point sur l'existence d'un festival du Conte en pays de Bourdeaux, un hommage à la nouvelliste Annie Saumont, un retour sur le film-tonnerre de Robin Campillo 120 Battements par minutes

Fibrilles vous propose donc de commencer l'automne avec gourmandise ; rassasions-nous avant que le froid ne nous fasse subir ses écueils ! 

Et cet automne est aussi l'occasion de célébrer le premier anniversaire de Fibrilles, qui revêt pour l'événement une toute nouvelle robe ! 

Jean Jaques Sempé, "course -Automne" copyright galerie Martine Gossieaux

Retour à l'accueil