Petit préambule musical dans cet article. Je tenais à partager de façon un peu brute l' émotion d'une redécouverte musicale. Il ne s'agit pas vraiment d'une madeleine de Proust, puisque l'artiste qui a ému mon oreille, je la connaissais sans vraiment la connaître. J'aime particulièrement la chanson française, comme j'ai pu l'écrire dans l'article http://fibrilles.over-blog.com/2017/02/mes-chants-d-amour.html.

                                                 Mais ici, c'est un trésor que j'ai mis au jour !  Et grâce au bon goût d'un ami. Comme quoi, les amis sont si précieux... Il s'agit d'Anne Sylvestre. Enfant, j'ai valsé pendant des kilomètres en voiture au son de ses Fabulettes. En les réécoutant, je m'aperçois de la finesse de ses textes. De leur simplicité qui cache, sous la comptine, une expression sincère d'une atmosphère,  celle de l'enfance et ses émotions. Je suis très admirative  !

Quelques Fabulettes que je redécouvre :                                                               

   *

    L'autre Anne Sylvestre, celle qui s'adresse à un public plus adulte est une voix nue. Elle assume ses tremblements et épouse l'émotion entière. On reste souvent sans voix devant un sentiment très fort. Mais je trouve que la voix d'Anne Sylvestre sait dire  la béance de notre langage. Avec une grande humilité. L'instrumentation est souvent très réussie, je trouve. Le haubois, instrument dont j'aurais aimé jouer, par son timbre, offre des nuances riches pour exprimer le trouble de la voix. Le violoncelle, que j'ai l'impression d'avoir dans la peau tant j'ai aimé grandir avec le son de celui de ma mère, soutient la chaleur de cette voix.

          Je découvre donc une Anne Sylvestre à plusieurs visages, ce qui est sans doute pour moi gage de qualité et de vérité chez un artiste. D'autant plus que ses chansons mettent en évidence une voix, une vraie, qui n'est pas forcément "extraordinaire" comme le voudraient certaines émissions de surenchère vocale du paysage musical actuel.  Mais laissez vous gagner par cette voix nue, qui pénètre votre intériorité, et qui vous laisse une jolie émotion.

 

 

>> Quelques titres qui m'ont saisie

- Pour les gens qui doutent : Les gens qui doutent https://www.youtube.com/watch?v=uLsjlOLNnJs&list=PL94B6859E990C1C7E&index=12

- A ceux qui aiment écrire : Ecrire pour ne pas mourir https://www.youtube.com/watch?v=w7lHXwW2zOc&index=14&list=PL94B6859E990C1C7E

- De l'épineuse question de l'avortement : Non, tu n'as pas de nom  https://www.youtube.com/watch?v=RJ78J2SWDJY

 

ou accès direct par ici : 

Retour à l'accueil